Copyright (c) Memodata 1998-2005
Direct access Aide
 

 

Chapitre 13

Comment Pantagruel donna sentence sus le different des deux seigneurs.

 

 

Alors Pantagruel se leve et assemble tous les presidens, conseilliers et docteurs là assistans, et leur dist :
" Or, çza, Messieurs, vous avez ouy, vive vocis oraculo, le different dont est question. Que vous en semble ? "

A quoy respondirent :
" Nous l'avons veritablement ouy, mais nous n'y avons entendu, au diable, la cause. Par ce, nous vous prions una voce et supplions par grace que vueilliez donner la sentence telle que verrez, et ex nunc prout ex tunc nous l'avons aggreable et ratifions de nos pleins consentemens.

- Eh bien, Messieurs, dist Pantagruel, puisqu'il vous plaist, je le feray ; mais je ne trouve le cas tant difficile que vous le faictes. Votre paraphe Caton. la loy Frater, la loy Gallus, la loy Quinque pedum, la loy Vinum. la loy Si dominus, la loy Mater, la loy Mulier bona, la loy Si quis, la loy Pomponius, la loy Fundi, la loy Emptor, la loy Pretor, la loy Venditor et tant d'aultres, sont bien plus difficiles en mon oppinion. "

Et, apres ce dict, il se pourmena un tour ou deux par la sale, pensant bien profundement, comme l'on povoit estimer, car il gehaignoyt comme un asne qu'on sangle trop fort, pensant qu'il failloit à un chascun faire droict, sans varier ny accepter personne ; puis retourna s'asseoir et commença pronuncer la sentence comme s'ensuyt :

" Veu, entendu et bien calculé le different d'entre les seigneurs de Baisecul et Humevesne, la Court leur dict :

Que, considerée l'orripilation de la ratepenade declinent bravement du solstice estival pour mugueter les billesvesées qui ont eu mat du pyon par les males vexations des lucifuges qui sont au climat dia Rhomès d'un matagot à cheval bendant une arbaleste au reins, le demandeur eut juste cause de callafater le gallion que la bonne femme boursouffloit, un pied chaussé et l'aultre nud, le remboursant bas et roidde en sa conscience d'aultant de baguenaudes comme y a de poil en dix huit vaches, et autant pour le brodeur.

Semblablement est declairé innocent du cas privilegié des gringuenaudes qu'on pensoit qu'il eust encouru de ce qu'il ne pouvoit baudement fianter, par la decision d'une paire de gands, parfumés de petarrades à la chandelle de noix, comme on use en son pays de Mirebaloys, laschant la bouline avecques les bouletz de bronze, dont les houssepailleurs pastissoyent conestablement ses legumaiges interbastez du Loyrre à tout les sonnettes d'esparvier faictes à poinct de Hongrie que son beau frere portoit memoriallement en un penier limitrophe, brodé de gueulles à troys chevrons hallebrenez, de canabasserie, au caignard angulaire dont on tire au papeguay vermiforme avecques la vistempenarde.

Mais, en ce qu'il met sus au defendeur qu'il fut rataconneur, tyrolageux et goildronneur de mommye, que n'a esté en brimbalant trouvé vray, comme bien l'a debastu ledict defendeur, la court le condemne en troys verrassées de caillebottes assimentées, prelorelitantées et gaudepisées comme est la coustume du pays, envers ledict defendeur, payables à la my d'oust, en may ;

Mais ledict defendeur sera tenu de fournir de foin et d'estoupes à l'embouchement des chasse trapes gutturales, emburelucocquées de guilverdons, bien grabelez à rouelle.

Et amis comme devant. sans despens, et pour cause. "

Laquelle sentence pronuncée, les deux parties departirent toutes deux contentes de l'arrest, qui fust quasi chose increable : car venu n'estoyt despuys les grandes pluyes et n'adviendra de treze jubilez que deux parties, contendentes en jugement contradictoires, soient egualement contentez d'un arrest diffinitif.

Au regard des conseilliers et aultres docteurs qui là assistoyent, ilz demeurerent en ecstase esvanoys bien troys heures, et tous ravys en admiration de la prudence de Pantagruel plus que humaine, laquelle avoyent congneu clerement en la decision de ce jugement tant difficile et espineux, et y feussent encores, sinon qu'on apporta force vinaigre et eaue rose pour leur faire revenir le sens et entendement acoustumé, dont Dieu soit loué partout.

 

 

Copyright (c) Memodata 1998-2004